La playlist du jour

Julie m’a envoyé cette musique qui est en lien direct avec un de nos souvenirs de soirée la plus dingue au moment au j’arrivais à dormir à cause de ma cheville.

Sinon, je cherche desespérement une nouvelle serie alors recycle les séries que j’ai commencé mais pas fini. Du coup, je suis tombée sur Vikings, qui au passage, est une super série. Le générique est génial car la musique n’a pas été écrite premièrement pour la série et l’univers de la musique colle très bien à la série.

Il m’arrive souvent de checker mon Shazam et de retrouver des musiques que j’avais totalement oublié. Cette musique est le parfaite exemple même si ce song à plus de 4ans. C’est en re-regardant Misfit que je l’ai shazam.


Londres & Moi

Je suis partie le 15 mars après que papa et Julie m’est déposée à la Gare du Nord. Pour la petite histoire, on y va en voiture on part assez à l’avance pour que je loupe pas mon train ; sauf que mon père arrive à Gare de Lyon et commence à me dire au revoir mais juste avant de rentrer dans le parking de Gare de Lyon je lui sors  » mais papa, je vais à Londres je vais pas dans le sud. C’est à Gare du Nord qu’il faut que tu m’emmenes ! » Je lui avait pas spécifié mais il était normal pour moi que Londres = Gare du Nord. Bref, on commence à speeder et à se perdre dans Paris et là j’ai commencé à paniquer… Heureusement que Julie, ma boussole, était là pour nous diriger parce que nous les deux boloss y’avaient plus personne… On arrive de justesse à Gare du Nord, Julie me répéte et je l’a fait répéter que je suis pas en retard. On se dit encore au revoir mais celui là a fait moins mal car je suis juste de l’autre côté de la manche à 2h de train puis qu’elle viendra rapidement me voir.

Au revoir Paris

Je speed quand même sachant que j’avais du temps mais pour ceux qui me connaissent, j’aime pas être en retard ni à l’heure, j’aime bien être à l’avance et là j’étais JUSTE. Je passe la douane, le check des bagages et BIM j’arrive sur le quai, dans le train et enfin à mon siège. Je pose les bagages, soulagée d’être dans le train. Puis je m’assoie et là… drôle sensation de fraîcheur sur mon postérieur… bizarre… puis je décide de m’être la main et là je découvre que mon siège était humide de café #CONNARD. Ça commence bien tient ! Mais par chance, la place d’en face était libre, j’ai juste eu a changer de siège (la maligne !!!!! ). Le fait de partir pour un autre pays anglophone me fait énormément du bien car je m’étais habituée à avoir les annonces, les pubs, la TV, les gens en anglais; et revenir en France ça me faisait presque bizarre et j’avais le sentiment de souiller mon anglais…

Arrivée à Londres

Je frolle le sol londonien, le sourir au lèvre, c’est parti pour une nouvelle aventure, une nouvelle page de ma vie. LA ville où j’ai toujours voulu vivre depuis que je suis toute petite. Je touche ce rêve du bout du doigts !

Je voulais mettre une photo avec une phrase disant « Au revoir Paris » et sur Pinterest on me propose que des images avec la phrases : « Paris is always a good idea » même quand je tape « by by Paris » « Au revoir Paris » Good by Paris », j’ai que des images avec cette phrase. Apparement, on quitte pas Paris.

Welcome London

J’arrive donc à Pancras, et Suzie la femme de mon parrain Lawrence m’attrape à la sortie et on est partie pour rejoindre les garçons à la voiture. Arrivés à la maison, je me suis intallée dans la chambre d’ami et ensuite on a passé le reste de l’après-midi à parler, boire du thé et j’ai joué à Mario Kart avec Kip (l’enfant de Suzie et Lawrence). Je me souviens en Ardèche qu’on jouait à Mario Kart et que je detestais; peut être parce que je perdais souvent. Puis là, j’ai réussi à me classer entre 10e et 2e. Ouais parce que Kip est un malade mentale de la Wii et donc de Mario Kart. Première journée vraiment chouette.


Retour à Paris

Enfin arrivée à Paris, l’attérissage était un peu dur car j’étais un peu malade (ben oui j’allais pas partir du Canada sans une dernière crève, franchement!) donc j’avais les oreilles bouchées, j’ai cru que mon cerveau allé exploser ! La France m’accueille avec une météo des plus degueulasse, je m’en fou ça me change de la neige 🙂 ! J’attends peut être 30′ pour avoir ma valise en arrivant mais je passe d’abord par la douane. J’avais le choix entre la douane avec un Monsieur ou la douane dans un sas, j’ai pris le sas, j’avais pas à faire la queue. Valise en main, c’est parti pour voir la smala ! J’étais trop contente d’être en France pour revoir tout le monde ! J’ai embrassé ma maman, mon petit Pierre et Romain était venu lui aussi me chercher, Papa pouvait pas venir à cause de son permis de conduire, le stage à la con là ! On est rentré à la maison en passant par la case BOULANGERIE #MANGER. J’ai pris tout ce que je voulais : croissant et pain au chocolat avec cette bonne vielle baguette. Gros petit déj’ franchouillard des familles dans ma maison dans mon pays.

Petit dejeuné français

Lire la Suite



Bilan du Canada

Après avoir attendu pendant 2 mois mon retour à Paris, dans le froid, coincé chez moi avec les filles. Rentrer à Paris m’a fait énormément de bien. Mais d’abord, je vais vour parler de mes 2 mois de galère et de mon retour à Paris du Canada.

Deux mois d’hibernation

Après mon anniv voir un peu avant, il faisait déjà bien froid sa maman ! Chaque matin, avec Lucia on checkait la météo et on s’habillait en fonction de la température. Il faisait en général -10 avec un ressenti -20, l’enfer. Impossible de faire quelque chose, de se balader dans la ville, d’aller boire un café sur la terrasse… Toutes activités extérieurs étaient prohibées pendant 2 mois. Donc après, rentrer à la maison, bosser son anglais ou sur mes projets de boite pour ma part, mater des films ou la TV ou lire ou fumer des clopes en attendant que ça passe, y’avait vraiment rien d’autre à faire…

C’est qui a été le plus dur, c’était ne pas pouvoir être dehors, devoir faire attention marchant dans la rue pour éviter de tomber, éviter les gros tas de neige noirci par la poullution ou par les voitures. Ouais, la neige c’est mignon une semaine se jeter dedans après une soirée mais pendant 2 mois non-stop, c’est chiant. Et puis le vent, ce putain de vent!! Il m’est arrivée d’être au milieu de ma « cité » poussée par le vent comme ci s’était la main d’une personne qui me poussée ; ou  de me laisser tomber et retenir par le vent (ouais ça c’était drôle) ou de vouloir lui hurler dessus pour lui demander d’arrêter de souffler #débile.

Le Canada est un pays merveilleux, de part sa culture, sa population et sa capacité à effacer les différences sociales et raciales. On ne m’a jamais accosté dans la rue comme on aurait pu le faire à Paris #bonheur ; ou lorsqu’il t’accoste c’est pour te proposer de t’acheter une clope (oui oui acheter) ou parce qu’ils te voient perdu. Il est facile d’avoir confiance aux canadiens, de laisser son sac au milieu d’une boite sans qu’on te vole quoique se soit; se sont des gens extrêmement gentils. Je ne serais pas capable de vivre au Canada car j’ai réalisé que j’avais besoin d’être dehors tout le temps, de marcher dans la ville, de me poser à un café et de fumer mes clopes ou de prendre ma bière et la boire en face du bar. L’été au Canada doit être magic mais vivre dans un pays où il fait froid 9 mois sur 12 autant rentrer en Europe.

Je suis partie pour savoir si j’étais capable de vivre au Canada, je serais bien restée pour cette sereinité que j’avais là-bas que j’avais encore jamais eu à Paris mais il fait trop froid, beaucoup trop froid. Puis rester chez soi attendre qu’il fasse un peu chaud touche au moral et te rends triste 😦 J’aime pas être triste.

Départ de Lucia et la semaine solo

Le matin du départ de Lucia, elle était rentrée tard de soirée et j’avais passé la semaine avec elle, j’avais pas eu le temps de lui acheter un cadeau d’anniv. Pendant qu’elle dormait je me suis vite levée et je suis partie au Target pour lui trouver quelque chose. Je lui ai pris un collier et des bracelets de ses couleurs préférées. On avait l’habitude de se prendre des white mocca (skin milk w/o cream) au Strabuck et de demander décrire sur notre gobelet « Wonder Woman » #trololo parfois ça marché parfois non 🙂 Bref, je suis allée acheter notre dernier Strabuck et j’ai demandé à la serveuse de mettre un message : « I will miss you » et tout le monde autour de moi a entendu et on fait « ooooh » #mignon. Je rentre, je me bats bien evidement avec la neige et la glace… On boit nos Strabuck, Lulu est très touchée, c’était un moment assez fort car c’était la dernière fois qu’on se voyait au Canada chez G&D dans notre chez nous au Canada. Dernière clope sur le balcon, dans les escaliers, on rigole, on se remémore nos premeirs jours. Puis c’est l’heure du départ.

Wonder Buck Coffe Lire la Suite


La remise de diplôme EF Toronto

Avant que tout le monde ne quitte le Canada, EF avait organisé une « grande » cérémonie des diplôme pour ceux qui étaient restés 6 mois. Donc toute la première vague des 6 mois arrivée en septembre était là. On a eu le droit à la totale, chapeau à l’américaine, diplôme à l’américaine, photo à l’américaine et jeté de chapeau à l’américaine.

EF Toronto Lire la Suite


Mes 24 ans à Toronto

Le 12 janvier dernier, c’était mon anniversaire et comme c’était un dimanche, j’ai décidé qu’on le fêterait le samedi soir et qu’à minuit tout le monde me le souhaiterait 🙂 et j’avais surtout décidé que mon anniversaire serait du 11 au 12 puis peut être avec le 13 pour les retardataires.

J’ai passé ma journée de samedi sur mon ordi à faire je sais plus quoi mais je sais que j’ai du bosser sur le blog ou sur mon blog/CV. Puis les filles s’agitaient, parlaient entre elles et comme de par hasard elles sont parties faire une course toute ensemble 🙂 Puis 30m après leurs courses, elles se pointent toutes devant moi et me donnent mes deux cadeaux : un collier que j’avais répéré y’a une décénie et un top noir avec de la dentelle sur les épaules. J’adore mes cadeaux et j’adore mes sistas 🙂

Cadeaux des soeurs

Cadeaux des soeurs

Lire la Suite